World League, les bleues n’ont pas réussi l’exploit

L’équipe de France féminine jouait hier, à Chalons, face à la Hongrie. Favorites, les hongroises ont tenu leur rang et se sont complètement relancé dans la course pour la première place de ce groupe B après cette deuxième victoire en 2019 (Ndlr : La Hongrie s’est imposée samedi soir dernier en Hollande 14-13 en prolongations).

Pourtant, ce sont les françaises hier soir qui ouvrent le score par l’intermédiaire la niçoise Yaëlle Deschampt. Un avantage que les bleues auront tenu un peu plus de deux minutes avant de voir l’égalisation hongroise. Alors qu’on pense se diriger vers un score de parité en fin de première période Vanda Valyi (meilleure buteuse du match avec 4 réalisations) surgit et permet à son pays de prendre l’avantage quatre secondes avant le buzzer.

La Hongrie repart de plus belle en début de seconde période et faire le break après quarante-cinq secondes de jeu. Si l’équipe de France réagit dans un premier temps en revenant à un but, sur une transformation d’Estelle Millot en zone plus, la Hongrie domine les débats et inscrit deux nouveaux buts pour mener 5-2 à la mi-temps.

La pause ne bouleverse pas la physionomie de ce match, les hongroises continuent de creuser à l’écart en début de troisième période et met en difficulté la défense française en provoquant trois exclusions temporaires en une minute et demi. Si les joueuses de Florian Bruzzo parviennent à garder leur cage inviolée sur cette minute de jeu en infériorité numérique, la Hongrie trouvera la faille une minute plus tard et inscrira quatre buts supplémentaires dans cette troisième période. Malgré un but de Morgane Le Roux, les tricolores sont trop loin au tableau d’affichage et ne parviendront pas à revenir dans le match.

La quatrième période voit la Hongrie gérer son avance de sept buts et s’impose logiquement dans ce match sur le score de 12-05

Revivez les buts du match !

France – Hongrie : 05 – 12 (1-2 ; 1-3 ; 1-5 ; 2-2)

France : Millot 2, Le Roux 2, Barbieux 1.

Hongrie : Gurisatti 1, Horvath 1, Valyi 4, Keszthelyi 3, Gyongyossy 1, Csabai 1.

Crédit photo – Facebook FFN Water-polo

Les autres matchs

Italie – Pays-Bas :  09 – 06 (4-0, 2-2, 1-2, 2-2) 

Italie :Garibotti 2, Avegno 1, Queirolo 1, Bianconi 2, Emmolo 1, Palmieri 1, Chiappini 1.

Pays-Bas : Megens 2, Nijhuis 1, Koolhaas 2, Van de Kraats 1.

 

Russie – Grèce : 17 – 13 (5-3 ; 5-4 ; 4-3 ; 3-3)

Russie : Non communiqué

Grèce : Tsoukala 3, Eleftheriadou 1, M. Plevritou 1, Avramidou 2, Asimaki 1, Patra 1, Benekou, E. Plevritou 2, Xenaki 2.

Classements

Groupe A

Source – Falshrésultats.fr

Groupe B

Source – Falshrésultats.fr

Pourquoi le comptage des points de certaines équipes est particulier ?

Vous l’avez sans doute remarqué, la Russie et l’Espagne dans le groupe A ainsi que la Hongrie et les Pays-Bas dans le groupe B ont un total de points étonnant. En effet, par exemple la Hongrie avec trois victoires n’a que huit points.

La raison est très simple. Le règlement de la World League 2019 ne prévoit pas de match nul. Si égalité il y a entre deux équipes, celles-ci se départagent en prolongations. Cependant la vainqueur du match n’obtient pas les traditionnels trois points, mais seulement deux ! De même pour le perdant, celui-ci obtient un point pour une défaite au cours des prolongations.

France – Hongrie, la match complet

Crédit photo en tête d’article – Facebook FFN Water-polo

Actualités 16 janvier 2019