Ramenez la coupe à la maison!!!

Il y a trois ans quasiment jour pour jour le water-polo français vibrait pour une qualification historique aux Jeux Olympiques . Et si l’occasion se répétait aujourd’hui en ce samedi 13 avril.  Ce sont tous les supporters tricolores qui rêveront d’un nouvel exploit et qui soutiendront le Cercle des Nageurs de Marseille lors de la finale retour de l’ Euro Cup contre le Jadran Carine à 18h00 au Sportski Centar Niksic.

 

Partis depuis mercredi en direction de la Croatie pour préparer au mieux ce match, l’équipe marseillaise s’est mise dans sa bulle et reste plus que jamais concentrée sur cet objectif cher à tout un club comme nous le rapporte les deux joueurs du Cercle, Mishka Izdinski: « on s’est préparé au mieux en restant concentré à l’entraînement et surtout en gardant une atmosphère positive au sein du groupe » et Alexandre Camarasa: « on se sent bien, le groupe est prêt à relever le défi ».

Le match aller, prise de conscience et de confiance

Victorieux à l’aller 9-8 Marseille à donc une toute petite longueur d’avance sur le Jadran Carine avant de débuter ce match mais ne s’enflamme pas pour autant comme le souligne le coach marseillais Marc Amardeilh:  « nous ne sommes qu’à la mi-temps de cette finale, dégager un favori après le match à Marseille est compliqué. Nous avons un petit avantage qui doit nous donner de la confiance pour ce match retour ». De leur côté les monténégrins veulent prendre leur revanche et montré un tout autre visage s’ ils veulent eux aussi être sacrés, Dimitrije Obradovic: « beaucoup de choses vont changer de notre côté, nous avons fait beaucoup d’erreurs lors du match aller. Marseille a vraiment très bien joué et nous n’avons pas réussi à suivre le rythme. Chez nous nous devrions être en meilleure forme ». Ce match aller, débuté en tant que large outsider et poussé par un public digne des grands match du Vélodrome a fait prendre conscience aux joueurs marseillais que l’obstacle n’était pas insurmontable mais réalisable, Mishka Izdinski:  » Je pense qu’il faut y aller pour conquérir, on a montrer que c’était possible. Ce sera une rencontre extrêmement difficile aussi bien mentalement que physiquement. C’est une finale et le résultat est tout ou rien ».

 

Crédit photo: Antonin Grenier

 

Un match retour sous haute tension

Le match de ce soir s’annonce des plus palpitants, les marseillais devront faire abstraction de l’accueil des supporters du club monténégrin qui comme à son habitude sera très chaud comme le rappelle l’entraîneur marseillais « nous savons que l’ambiance sera exceptionnelle. Il faudra se servir de cette énergie mais surtout rester solidaires. Notre énergie collective doit être la plus importante ». Dans l’eau c’est un combat qui s’ annonce plus que rugueux, car s’ il veut l’emporter le Jadran qui connait maintenant les capacités de ses adversaires du soir n’hésitera pas à se montrer plus agressif,  Djuro Radovic: « Marseille est une très bonne équipe très rapide, mais ça nous le savions déjà, maintenant nous jouons à domicile et nous devons être plus agressifs et je pense que nous allons écrire une belle histoire de notre club ». Les marseillais sont donc prévenus à quelques heures de commencer le match, mais fin prêts de leur côté pour répondre au combat physique de ce soir et ce n’est pas Alexandre Camarasa qui le niera: « ce match sera très physique, c’est une finale! Chaque équipe va donner son maximum pour remporter cette compétition ». Mais il sait aussi qu’il faudra bien débuter le match « bien commencer est important mais si ce n’est pas le cas il ne faut pas perdre la tête et se rattacher à ce que nous savons faire ».  Une chose est sure, Marseille pourra compter sur cette cohésion d’équipe et cette mentalité à ne rien lâcher pour aller au bout de ce rêve car ils veulent eux aussi écrire leur histoire. Dénouement dans quelques heures… Allez le Cercle !!!

 

Le groupe Marseillais: Scepanovic, Hovannysian, Cervetti, Olivon, Izdinsky, Kimbell, Vernoux, Vanpeperstraete, Durdic, Marion-Vernoux, Kovacevic (cap), Vukicevic, Camarasa.

Crédit photo: Antonin Grenier

 

Igor Kovacevic (capitaine du CNM)

À la veille de disputer ce match retour important comment se sent l’équipe ?

L’équipe est prête pour ce match, nous sommes très motivés. On s’est préparé à Dubrovnik (Croatie) avec l’équipe de Jug, qui va bien nous servir pour ce match.

 

En ayant gagné le match aller partez vous favoris ?

Avoir gagner le match aller est une chose importante pour nous surtout mentalement après un avoir joué un match vraiment dur en ayant commencé le match à 4-0, il a fallu lutter pour revenir et finir à 9-8. Notre mentalité et l’état d’esprit de l’équipe nous ont porté vers la victoire. Maintenant nous avons un but d’avance mais nous savons aussi qu’il faudra gagner le match si nous voulons remporter cette coupe d’Europe.

 

Quelle va être la clé du match?

Si nous restons patients et lucides en attaque comme en défense et qu’on contrôle nos transitions, on pourra s’éviter les problèmes que l’on a rencontré en début de match à Marseille.

 

C’est un match qui peut devenir historique pour le Cercle, quel est ton ressenti en tant que capitaine?

Oui historique car c’est la première fois qu’un club français est en finale d’une coupe d’Europe qu’il a une chance de gagner. À la grande différence d’autres années où nous avons joué des demi-finales et que nous n’étions pas favoris Sur ce match retour et même si nous avons un but d’avance, il n’y a pas de favoris mais plutôt deux équipes de même niveau. Ça va être un très bon match et j’espère de tout cœur qu’on gagnera pour ramener cette première coupe d’Europe en France.

 

Les buts du match aller en vidéo

 

Article réalisé par France water-polo

 

Actualités 13 avril 2019