Interview Albert Espanol : J’ai hâte de jouer le derby contre Marseille

Interview d’Albert Espanol

tout récemment transféré au PAN

réalisée par France Water-Polo

Tout récemment transféré au Pays d’Aix Natation, Albert Espanol a déjà une carrière bien remplie (Voir l’article « Info transfert : le PAN fait signer Albert Espanol« ). A 34 ans, il s’est lancé un nouveau défi avec l’équipe menée par Alexandre Donsimoni. Il n’a pas hésité une seconde à répondre à nos quelques questions.

Crédits photo : Facebook Pays d’Aix Natation

France Water-Polo : Tu as un palmarès déjà bien grand. On imagine que tu as eu plusieurs propositions de club. Qu’est ce qui t’a poussé à choisir la France et plus particulièrement le Pays d’Aix ?

Quelle image as-tu de championnat français ?

Albert Espanol :Le championnat de France a beaucoup progressé au cours de cette dernière décennie. Actuellement, le championnat est très compétitif et de nombreuses équipes se disputent les premières places. Ce n’est pas un hasard si Marseille a remporté la LEN Eurocup la saison dernière. Ce titre donne une grande valeur au championnat élite, surtout si on tient compte du fait que Marseille n’a pas réussi à être champion. Tout cela rend le jeu très attrayant et stimulant pour moi, spécialement après avoir remporté les ligues nationales espagnole et grecque et avoir participé au championnat italien pendant trois saisons. Le Pays d’Aix a connu une progression incroyable ces dernières années avec des joueurs importants dans son équipe et Alexandre Donsimoni en tant que coach. Je suis sûr que c’est le bon endroit pour moi et je suis vraiment content de les rejoindre.

FWP : Quels sont tes objectifs avec le PAN pour les deux saisons à venir ?

AE : Mon objectif principal est d’aider l’équipe à progresser et à mieux jouer. C’est une équipe qui prend très soin de ses jeunes joueurs, ce qui est très précieux et important. Je pense que mon expérience aidera les jeunes joueurs à grandir et sera un excellent soutien pour les joueurs expérimentés actuels.

Crédits photo : vizipolo.hu

FWP : Qui est Albert Espanol en dehors du Water-polo ?

AE : En fait, j’ai un lien profond avec la France. J’ai fréquenté l’école française Ferdinand De Lesseps à Barcelone depuis l’âge de 4 ans jusqu’à l’âge de 10 ans. Cela signifie que j’ai suivi un enseignement primaire en français : je chantais « Frère Jacques« , « Sur le pont d’Avignon » et j’apprenais l’histoire de France et sa géographie. Je n’ai pas parlé français depuis, mais j’ai toujours su qu’un jour j’irai en France. En dehors de l’eau, je suis ingénieur et parle 6 langues : catalan, espagnol, français, anglais, allemand, italien (et un peu de grec !). J’adore voyager et vivre de nouvelles expériences, ce qui m’a amené à jouer dans plusieurs pays et à collaborer avec l’équipe nationale chinoise il y a deux ans.

FWP : Nous avons coutume de terminer nos interviews par la question « vachement con » : avec ton club d’Ortigia, vous avez été éliminés par Marseille en demi-finale de l’Eurocup cette saison. En signant à Aix, tu cherches à prendre ta revanche ?

AE : Marseille aura une équipe très forte l’année prochaine. Elle jouera en Ligue des champions et dominera probablement le championnat de France. De plus, j’ai entendu dire que le duel PAN – Marseille était l’un des plus chauds de France et j’ai hâte de le vivre moi-même !

Photo by Quinn Rooney/Getty Images

Actualités 27 juin 2019