HISTORIQUE

Quel bonheur ! Pour la première fois de son histoire, le Cercle des Nageurs de Marseille permet au water-polo français de remporter sa première coupe d’Europe. contre le Jadran Carine en faisant match nul (7-7) hier soir au Monténégro (match aller 9-8). Le fameux et célèbre slogan « A jamais les premiers » rayonne à merveille sur leurs t-shirts de nouveaux champions et rappellent au passage pour l’anecdote les premiers titres européen gagnés également par les sportifs marseillais footballeurs de l’OM et handballeurs de l’OM-Vitrolles dans le passé. On leur promettait de vivre l’enfer au Sportski Centar Niksic, ils ont tout simplement su faire abstraction de l’ambiance et de la pression qui régnaient hier soir en jouant leur coup à fond dans cette finale retour.

 

Un Scepanovic impérial sur ses terres

D’entrée de match le Jadran Carine impose une pression sur les marseillais qui refuse de subir, donnant un match assez poussif des deux côtés. Les deux équipes se rendent coup pour coup et le combat physique est bien engagé, c’est une finale.  Comme un symbole, l’emblématique joueur du Cercle Alexandre Camarasa marque les deux premiers buts de son équipe lui permettant de revenir à la marque à chaque fois. Jamais dans cette finale une des équipes a semblé prendre l’ascendant. Un seul avantage de deux buts est à noté en faveur des monténégrins en fin de 2ème période, mais une fois de plus les marseillais arrivent à revenir par l’intermédiaire de leur exemplaire capitaine Igor Kovacevic dans la foulée, puis par l’artificier et champion du monde croate Ante Vukicevic d’un puissant « teston » ôtant  par la même occasion le bonnet de la tête de Kandic (fin de 3ème). Parmi tous les monténégrins présents hier soir, un seul avait décidé que le Jadran ne l’emporterait pas, c’est ainsi que le show Milos Scepanovic a commencé auteur d’une prestation de haut vol pour réaliser au final un total de 14 arrêts, s’affirmant comme le MVP (meilleur joueur) de cette finale. En dernière période l’impact physique se fait ressentir mais elle est aussi un résumé de l’ensemble de cette finale aller-retour avec ce chassé croisé entre les deux équipes. Les dernières secondes du match seront gérées par Marc Amardeilh qui s’est livré dans une bataille tactique avec son homologue monténégrin durant tout le match et qui en sort tout grandement vainqueur pour sa première saison sur le banc marseillais. Gong final, c’est la délivrance, les marseillais gagnent l’Euro Cup, toute l’équipe se retrouve dans la piscine pour fêter ça… Ils sont champions d’Europe, ils peuvent maintenant savourer. Que c’est bon de vivre des moments comme ça pour notre sport. BRAVO et MERCI !!!

 

Le Cercle des Nageurs de Marseille champion d’Europe (Euro Cup) 2019

 

Les réactions des joueurs

Mishka Izdinsky:  « C’était vraiment laborieux, tout était dur dans ce match. Je pense qu’on n’a pas très bien joué, même si j’ai peu de recul parce que l’intensité était énorme mais c’est une finale et c’est un match particulier. Vraiment heureux d’avoir pu tenir le coup tous ensemble et fier de faire partie de cette équipe ».

Pierre Frédéric Vanpeperstraete: « Je suis juste super heureux, c’est un objectif d’une vie qui vient de s’accomplir, ce pour quoi nous les sportifs on fait ce métier.  On s’entraîne comme des chiens et on sacrifie énormément de choses pour soulever ce genre de coupe. Cela n’aurait pu jamais arriver mais grâce à tout le staff, à l’équipe, au coach  et aux supporters  c’est un rêve qui devient simplement réalité ».

Jackson Kimbell: « C’était une atmosphère incroyable.  Les supporters du Jadran étaient très bruyants et nous ne pouvions rien entendre à chaque pause. La victoire était l’objectif de toute l’équipe mais c’est aussi la récolte d’un dur travail. Gagner est un sentiment incroyable, je suis ravi de faire parti du CN Marseille.

Igor Kovacevic : « Je n’ai qu’une seule chose à dire, c’est incroyable d’être les premiers dans l’histoire du water polo français à remporter une coupe d’Europe. Ça résume tout ce que je ressens en ce moment ».

Alexandre Camarasa: « C’est fou, je ne réalise pas encore ce qui vient de nous arriver, je savoure. Champion d’Europe c’est incroyable ».

Thomas Vernoux : « C’était plus dur mentalement et physiquement, il y avait beaucoup plus de pression. Ils devaient gagner, ils étaient beaucoup plus agressifs qu’à l’aller, surtout devant leur public. On est tous hyper contents de gagner cette coupe d’Europe surtout avec Marseille. Beaucoup pensaient qu’on ne pouvait pas gagner, le club croyait en nous et on savait qu’on en était capable. Beaucoup de joie et d’impatience de pouvoir fêter ça avec tout le monde à Marseille ».

 

Jadran Carine HN – CN Marseille: 7-7 (2-2) (3-2) (0-1) (2-2)

Jadran HN: Kandic (7 arrêts), Tesanovic, Brkic, Popadic (1), Obradovic (1), Averka (1), Mijuskovic, Gardasevic (2), Radovic (2), Spaic, Draskovic, Petkovic (cap).

Marseille: Scpanovic (14 arrêts), Hovannysian, Cervetti, Olivon, Izdinsky (1), Kimbell, Vernoux, Vanpeperstraete, Durdic (1), Marion-Vernoux, Kovacevic (cap, 2), Vukicevic (1), Camarasa (2).

 

Les buts du match retour

 

Les arrêts de Milos Scepanovic

 

Article réalisé par France water-polo
Actualités 14 avril 2019