Ce n’est pas passé loin pour les bleues

Le score final est lourd au vu du match proposé par les bleues. Battue 7-6 en Italie il y a deux mois, l’équipe de France a réitéré une performance similaire pendant trois périodes et demi et n’était menée que d’un petit but à trois minutes du terme (8-9), bien soutenue par le public de Mulhouse. 

« On aurait préféré un score final un peu moins rude qui ne reflète pas forcément l’ensemble du match. Nous avons montré de bonnes choses, et avons presque tenu les italiennes jusqu’au bout. Nous avons pu revenir à égalité mais les dernières minutes nous ont été fatales. », commente Audrey Daulé

L’équipe de France avait pourtant bien mal commencé. 1-3 après huit minutes de jeu, les Bleues étaient même menées 1-5 en milieu de seconde période. Louise Guillet remet les siennes dans le match en inscrivant deux buts, bien suivie par Audrey Daulé, et permet ainsi à l’équipe de France de revenir à 4-6 juste avant la mi-temps. 

Bien remontées, les françaises restent sur la même dynamique en troisième période et égalisent à 6-6 en milieu de période, grâce à un nouveau but de Louise Guillet et un d’Estelle Millot. Mais l’Italie marque deux buts coup sur coup et reprend deux buts d’avance (6-8). 

Les françaises ne se découragent pas et reviennent à deux reprises à un but de leur adversaire grâce à Louise Guillet qui inscrit son 4ème but de la soirée (7-8) et Géraldine Mahieu (8-9). On pense alors que les Bleues peuvent créer la surprise et pourquoi pas battre le Setterossa. Mais l’italienne Roberta Bianconi va mettre fin aux espoirs français en inscrivant trois buts en l’espace d’une minute et vingt secondes (8-12). Sonnées, les Bleues encaisseront deux nouveaux buts en fin de match pour finalement s’incliner 8-14. « Nous avons explosé physiquement et mentalement sur la dernière période (6-2) c’est vraiment dommage mais le positif est que l’on a pu accrocher cette équipe jusqu’a la fin de 3ème période, notre attaque est plus libérée il faut travailler encore plus dur dans nos clubs respectifs pour espérer un jour battre ces équipes. », Louise Guillet

L’équipe menée par Florian Bruzzo aurait mérité beaucoup mieux, mais à malgré tout montré beaucoup de qualités et surtout du progrès. De bon augure pour la suite. 

Crédit photo – FFN Water-polo

Résultats

Groupe A

Russie – Israël : 28 – 05 (6-2 ; 6-2 ; 9-0 ; 7-1)

Informations non communiquées

Source – Flashresultats.fr

Groupe B

Hongrie – Pays-Bas : 10 – 11 (3-6 ; 2-3 ; 2-1 ; 3-1)

Hongrie: Szilagyi 2, Gurisatti 2, Szucs 2, Keszthelyi 1, Leimeter 1, Csabai 1, Mate 1.

Pays-Bas : Genee 2, Van der Sloot 5, Stomphorst 1, Keuning 2, Van de Kraats 1.

France – Italie : 8-14 (1-3, 3-3, 2-2, 2-6)

France : Daulé 2, Guillet 4, Millot 1, Mahieu 1,

Italie : Emmolo 3, Chiappini 2, Bianconi 4, Garibotti 3, Gustini 1, Avegno 1.

Source – Flashresultats.fr

Crédit photo en tête d’article – FFN Water-polo

Actualités 13 février 2019